Lundi - Vendredi de 8 h 30 à 18 h

Visite de Catherine Fabre

CatherineFabre

Le 05 Septembre dernier, la Philomathique a eu l’honneur d’accueillir dans ses murs Catherine Fabre, députée de la 2e circonscription de la Gironde.

Le temps d’un après-midi, Madame Fabre a eu l’opportunité de visiter nos différents ateliers qui composent les pôles de formation de notre école. Après avoir, présenté brièvement l’histoire et l’héritage de la Philomathique, les 1 500 m² d’ateliers techniques se sont dévoilés.

En premier lieu, l’atelier de Tapisserie d’Ameublement en Sièges, l’un des rares ateliers en Nouvelle-Aquitaine qui accueille des stagiaires spécialisés dans la réfection de sièges et de fauteuils anciens. L’occasion de rappeler à Madame la Députée qu’un grand nombre de nos stagiaires après avoir décroché leur CAP, continue de parfaire leurs connaissances en se perfectionnant au contact de nos formateurs à d’autres fauteuils.

La visite s’est poursuivie à l’étage par le pôle Mode, avec ses deux ateliers techniques. Rappelons que le pôle Mode, en plus de proposer deux formations professionnelles, entre le CAP Couture Flou et le CAP Couture Tailleur, anime plus d’une vingtaine de modules d’ateliers de formation, pour s’initier ou se perfectionner à des techniques comme la Broderie notamment.

Après un bref détour par l’atelier Techniques Artistiques, présentant la Peinture Décor ainsi que la Calligraphie Japonaise, la visite s’est poursuivie par le pôle de référence de la Philomathique : le pôle bois !

Echanges et partages avec des stagiaires en Menuiserie

Accueillie par Pierre Claverie, formateur référent de l’atelier de Menuiserie, Madame Fabre a pu découvrir la singularité de nos formations et la spécificité de nos publics. Echanges spontanées avec nos « apprenants ».

Premier exemple, Lucas, 21 ans, qui entame désormais sa première année de Brevet Professionnel en Menuiserie, après avoir obtenu brillamment l’année dernière son CAP à la Philomathique. Après un bac Littéraire, il a enchaîné plusieurs petits boulots sans être épanouis. Puis un stage dans une entreprise de Menuiserie, lui a permis d’affiner son projet professionnel. Pourquoi la Menuiserie, interrogea Madame la députée ? « Je me suis découvert une passion pour ce métier, car la possibilité de créer et de concevoir de mes mains, c’est juste incroyable ! »

Lucas, explique qu’après avoir réalisé plusieurs petits stages en entreprises durant son année de CAP Menuisier, il s’est fait recruter par l’une d’elles ! Aujourd’hui, il poursuit donc son apprentissage en alternance, entre la Philomathique pour deux ans dans le cadre du Brevet Professionnel et l’entreprise de Menuiserie, qui se développe très rapidement sur le territoire.

Poursuite du « tour » de l’atelier, avec Manon 21 ans, qui vient de terminer des études supérieures en Architecture d’intérieur et de design d’intérieur. Son projet porte sur un élargissement de ses compétences pour coller au mieux au prise de la réalité entre la conception et la fabrication !

Enfin Madame Fabre a pu clôturer sa visite par un instant d’échange sur la « loi avenir professionnel », qui réforme à la fois la formation professionnelle mais aussi l’apprentissage. L’occasion pour elle de faire un bilan à l’occasion du premier anniversaire de la loi. Un état de lieu des avancés réalisés et des étapes qui restent à proposer. Nous souhaitons une bonne continuation à Madame Fabre pour son « Tour de France » des acteurs de la formation !